Déc 312013
 

L’objectif du vendeur d’un terrain, d’un appartement, d’une maison ou d’un immeuble est de déterminer le juste prix, pour assurer une vente rapide sans brader le bien immobilier.

Il n’est pas possible de connaître le prix de vente précis d’un logement. Il est le fruit de la rencontre entre une offre et une demande. Le prix de vente n’est fixé qu’au moment de la signature de la promesse ou du compromis de vente. C’est pour cette raison qu’en tant que vendeur, vous devez, dans votre petite annonce, fixer un prix qui permette de trouver un acheteur dans des délais relativement courts sans pour autant sous-évaluer le prix de la maison ou de l’appartement.

Pour calculer le prix de vente d’un bien immobilier, commencez par calculer son prix de revient. Ensuite, prenez en compte les critères liés à l’emplacement et aux caractéristiques de l’appartement ou de la maison. Enfin, comparez la valeur obtenue avec celles d’autres biens immobiliers similaires. Si la tâche vous semble ardue, faites évaluer votre logement par un expert. Les experts de Prix-immobilier peuvent s’occuper pour vous de cette évaluation.

A ces éléments objectifs peuvent s’ajouter des critères plus subjectifs. Un vendeur particulier a souvent tendance à surestimer le prix de son bien pour des raisons affectives. L’acquéreur peut faire valoir le fameux « coup de coeur », ce sentiment qui va le faire craquer pour cette maison avec vue panoramique ou pour cet appartement type loft, avec au final une acceptation sans négocier le prix.

Ne surestimez pas le prix de votre bien immobilier car les acquéreurs connaissent le marché immobilier.

Estimer le juste prix d’une maison ou d’un appartement est d’autant plus important que les acheteurs potentiels sont aujourd’hui très bien informés. Grâce à Internet, ils peuvent consulter des centaines de milliers d’annonces immobilières, ce qui leur permet de comparer les biens entre eux et de savoir rapidement si tel ou tel appartement ou telle ou telle maison sont « au prix ». Si c’est le cas, le vendeur a de fortes chances de recevoir de nombreux appels.

Toute une série d’indicateurs, d’indices et autres bases de données sont à la disposition des candidats à l’achat immobilier. Ils peuvent connaître le prix du mètre carré dans différentes villes et quartiers. Ils suivent avec attention l’actualité du logement. Résultat : ils n’ignorent rien de la conjoncture. Du coup, ils se montrent très vigilants sur les prix de l’immobilier et sur celui du type de bien qu’ils convoitent. Un vendeur avisé doit prendre ces tendances en compte pour que la transaction puisse se dérouler dans les meilleures conditions.

Pour une estimation au plus juste du prix de votre bien immobilier, faites appel aux experts de Prix-immobilier.

Avr 032012
 

Pour vendre sa maison ou son appartement rapidement et au bon prix, autant mettre toutes les chances de son côté. Le home staging permet de donner un coup de pouce aux vendeurs.

Les professionnels de l’immobilier sont d’accord pour dire que la conjoncture actuelle n’est pas très favorable à l’immobilier. Mais il y a des situations où l’on est obligé de vendre vite, par exemple lorsque l’on a acheté un autre bien et qu’un crédit relais est en cours. Or certains biens restent sur le marché pas uniquement pour une question de prix mais aussi par absence de coup de coeur.

Sur le marché, il y a effectivement des maisons et des appartements que les agents immobiliers appelent biens usés, car invendus après 6, 9, voire 18 mois de visites sans aucun coup de foudre. Les clients potentiels n’arrivent pas à s’y projeter. La cause ? Une décoration vieillote ou trop chargée, des pièces fourre tout et qui ont perdu leur vocation première, un jardin mal entretenu, des éclairages inéfficaces, un mobilier trop imposant qui réduit la taille des pièces, une moquette passée ou même une odeur de cuisine désagréable… Vous pensez peut-être que c’est sans importance, et pourtant ce sont des défauts qui peuvent faire fuir un acheteur.

Le home staging arrive en Suisse
Les Anglais ont l’habitude, depuis une vingtaine d’années, de faire appel au home staging lorsqu’ils veulent mettre leur bien en vente. Cela a but objectif de préparer une maison ou un appartement afin qu’il plaise au plus grand nombre d’acheteurs potentiels. Pour cela il faut s’agit rendre le bien suffisamment neutre et propre pour en faire ressortir le meilleur, comme une maison témoin. L’acheteur aura plus de mal à faire baisser le prix s’il a craqué pour celui-ci.

Si, en Suisse, ce service n’est pas encore vraiment entré dans nos habitudes, il commence doucement à se développer. L’exercice est assez simple. On entre chez les vendeurs, on observe leur maison à vendre ou leur appartement et le diagnostic tombe. Mais le home stager n’est pas venu pour juger un intérieur et le refaire à son goût, ni même pour répondre à des envies du propriétaire. C’est là la différence avec un décorateur d’intérieur. Il est mandaté pour mettre en valeur l’architecture et l’aménagement d’une maison, supprimer ce qui pourrait obstruer la vision de l’acheteur potentiel. Les conseils donnés par le home stager peuvent sembler évidents, mais ce regard extérieur aide à pointer ce que l’on ne voit plus chez soi et qui peut choquer l’acheteur potentiel qui entre pour la première fois.

Il ne semble pas y avoir d’étude qui prouve aujourd’hui l’impact du home staging sur le prix de vente d’une maison ou d’un appartement, même si certains disent l’augmenter de 15 ou 20 %. Cependant, les biens revalorisés sont moins négociés à la baisse et ils se vendent dans un délai plus court. Ce qui est déjà pas mal dans la conjonture actuelle.

5 conseils pour revaloriser son bien:
Désencombrer : enlever tout ce qui est en trop, qui prend de l’espace ou n’est pas à sa place. Un banc de musculation et une machine à coudre dans le salon par exemple.
Dépersonnaliser : pour que le visiteur puisse se projeter dans les lieux, ranger au galetas les photos de famille, recouvrir les canapés imprimés avec une house unie, changer une moquette trop flashy, peindre les murs en blanc.
Nettoyer : on fait en sorte que la maison sente le frais et le propre, que le panier du chien ne soit pas au milieu de l’entrée, que les vitres soient faites, etc.
Réparer : cela concerne toutes les petites choses abimées (vitre cassée, carrelage émaillé, portes de placard qui coulissent mal etc..).
Réorganiser l’espace : les meubles qui restent du grand débarras sont réorganisés de façon à rendre la pièce agréable à vivre.

Quelques conseils avant de vous lancer:
Seules quelques agences immobilières offrent un service de home staging. Si vous faites directement appel à un professionnel, voici quelques conseils :
Choisissez de préférence une personne ayant une formation liée à la décoration.
Vérifiez l’expertise du home stager, suite à sa première visite il doit vous faire un compte rendu écrit des choses à faire.
Lors de la deuxième étape qui est facultative, le home stager vous propose une liste d’artisans pour revaloriser le bien, il peut effectuer lui-même le désencombrement avant les petits travaux, puis faire l’état des lieux.
Les réparations doivent être sérieuses, de qualité, car le vendeur pourrait ensuite être poursuivi pour vice caché.
Le home stager ne doit pas vous obliger à acheter des meubles, mais vous proposer de les louer, ou faire avec ce qu’il y a dans la maison.
Les frais engagés pour mettre en état de vente doivent être compris entre 0,5 % à 2,5 % de la valeur du bien immobilier à vendre.